Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 4, le retour officiel et la consécration (2001-2006)

Publié le par Benjamin

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 4, le retour officiel et la consécration (2001-2006)

En 2001 Renault revient. Williams étant passé des moteurs Mecachrome à BMW, c'est vers Benetton que se tourne Renault. En 2000, Benetton est racheté. Le choix est fait de garder le nom Benetton pour 2001.

La paire de pilote est la suivante : Fisichella, dans la maison depuis 1998 et Jenson Button, l'impréssionnant rookie de l'année 2000. Mais le moteur Renault est particulier. Quand l'angle du V d'un V10 est théoriquement meilleur autour de 72°, Renault décide de placer cet angle à 110°. La raison est simple, le moteur est plus plat, et on peut donc abaisser son centre de gravité.

Les performances sont poussives et la fiabilité n'est pas assurée. Néanmoins Fisico marque le point de la 6e place au Brésil. Il faut attendre l'Allemagne pour voir les Benetton remarquer des points, Fisichella est 4e, Button 5e. En Belgique c'est l'apothéose, Fisico est sur le podium, 3e. L'équipe ne marquera pas d'autres points.

Au championnat, l'Italien est 11e, Button 17e. Benetton est 7e.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 4, le retour officiel et la consécration (2001-2006)

L'année suivante Fisichella part chez Jordan et il est remplacé par Jarno Trulli. Les Benetton ont disparu, les voitures sont des Renault R202.

Dés Sepang, Button, 4e offre les premiers point au losange et récidive dés la course suivante au Brésil. Il est ensuite 5e à Saint Marin, puis c'est Trulli qui est 4e à Monaco et 6e au Canada. Button remarque au Nurburgring où il est 5e puis Magny Cours, 6e. Il faut attendre l'Italie pour voir les deux Renault dans les points, Trulli est 4e, Button 5e. Trulli est 5e à Indianapolis et Button conclut la saison par une 6e place à Suzuka.

Au championnat, Button est 7e avec 14 points et Trulli 8e avec 9 points. Renault est 4e.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 4, le retour officiel et la consécration (2001-2006)

En 2003, Button part chez BAR. Il est remplacé par le très prometteur Alonso, déjà auteur d'une belle saison en 2001 et qui était réserviste en 2002. A noter que cette saison est la première où les 8 premiers marquent des points.

Dés l'Australie, Trulli est 5e et Alonso 7e. En Malaisie, Alonso signe la première pole position de sa carrière. Il finit la course 3e, Trulli est 5e. Il est de nouveau 3e au Brésil malgré son gros accident et Trulli est 8e. L'espagnol est 6e à Imola, et à Barcelone devant ses fans espagnols il arrache la 2e place. Trulli est 8e en Autriche. A Monaco c'est le tir groupé, Alonso est 5e et Trulli 6e. Au Canada, puis au Nurburgring, Alonso échoue à la 4e place. Trulli parti 2e est 6e à Silverstone mais finit 3e à Hockenheim devant son équipier, 4e.

En Hongrie, l'objectif de la saison est rempli. Alonso décroche sa seconde pole de la saison et sa première victoire en Grand Prix. Trulli est 7e. En Italie Alonso est 8e. Aux Etats-Unis, trulli est 4e et finit la saison sur une 5e place à Suzuka.

Au championnat, Alonso est 6e, Trulli est 8e. Grâce à cela Renault signe une nouvelle 4e place au classement constructeur.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 4, le retour officiel et la consécration (2001-2006)

En 2004, c'est la même paire de pilote qui est alignée.

La saison débute par un podium, Alonso est 3e en Australie et Trulli est 7e. En Malaisie, Trulli est 5e, Alonso 7e. A Bahrein, Trulli est 4e, Alonso 6e. A Imola, l'espagnol est 4e devant Trulli. Nouveau podium en Espagne avec Trulli, 3e et Alonso 4e. A Monaco, Trulli signe pole et victoire tandis qu'Alonso abandonne. Au Nurburgring, Trulli est 4e, Alonso 5e. Aucune voiture ne finit au Canada, Trulli ne part même pas. Aux Etats-Unis, Trulli est 4e.

En France, Alonso signe la pole et finit 2e, son équipier est 4e. En Allemagne, puis en Hongrie, Alonso est 3e. Aucun point à Spa ni en Italie.

En Chine, Trulli n'est plus un pilote Renault. Il est remplacé par le revenant Villeneuve. Alonso finit 4e puis il finit 5e à Suzuka et 4e au Brésil pour finir la saison.

Au championnat, Renault a progressé et monte sur la 3e place du podium. Alonso est 4e, Trulli 6e.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 4, le retour officiel et la consécration (2001-2006)

En 2005, Alonso est bien entendu conservé mais Villeneuve cède sa place à Fisichella qui effectue son retour.

C'est un retour gagnant puisque pour la première course en Australie il signe pole et victoire. Alonso 3e signe le meilleur tour. En Malaisie, c'est Alonso qui signe la pole et la victoire tandis que Fisco s'accroche avec Webber. A Bahrein, Alonso signe pole et victoire. A Imola il part 2e et résiste vaillemment à Schumacher durant la deuxième partie du grand prix pour s'offrir sa 3e victoire de rang.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 4, le retour officiel et la consécration (2001-2006)

A Barcelone, Alonso est 3e, Fisichella 5e signe le meilleur tour. A Monaco, Alonso échoue à la 4e place. Au Nurbugring, il signe le meilleur tour et la victoire, son équipier Italien est 6e. Aucune Renault ne voit le drapeau à damier au Canada, tandis qu'aux Etats Unis suite au grave accident de Ralf Schumacher dans le banking, Michelin préconise à ses écuries de ne pas participer au grand prix.

Au grand prix de France, Alonso part en pole devant Fisichella. Si l'Italien se contente de la 6e place, Alonso gagne. A Silverstone, il part de nouveau en pole mais finit 2e, Fisico est 4e. En Allemagne l'espagnol l'emporte, Fisichella est 4e. En Hongrie, aucun point pour les Renault mais en Turquie Alonso est 2e, Fisico 4e. En Italie, Alonso est 2e, suivi de son équiper, 3e. En Belgique Alonso est 2e. Au Brésil, Alonso part en pole et finit 3e Fisichella 5e.

L'Italien finit 2e à Suzuka devant Alonso 3e. Enfin en Chine, les Renault partent en première ligne, Alonso devant Fisichella. En course, Alonso gagne et Fisichella est 4e.

Malgré le retour de Raikonen et de Mc Laren en 2e partie de saison, Alonso est logiquement sacré et Renault remporte le titre constructeur. Fisichella est 5e.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 4, le retour officiel et la consécration (2001-2006)

Pour 2006, exit le V10, les F1 passent au V8 2,4L. Les R26 sont toujours emmenées par les mêmes pilotes.

Pour le premier grand prix à Bahrein, Alonso l'emporte. En Malaisie, Fischella signe la pole, et gagne, Alonso 2e avec le meilleur tour, assure le premier doublé de Renault depuis 1986. En Australie, Alonso gagne, Fisichella est 5e. A Imola, Alonso est 2e et signe meilleur tour, Fisichella est 8e. Au Nurburgring, Alonso signe la pole mais échoue à la seconde place, son équipier est 6e. En Espagne Alonso signe la pole devant Fisico. En course, Alonso l'emporte et Fisichella est 3e.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 4, le retour officiel et la consécration (2001-2006)

A Monaco, Alonso signe pole et victoire, Fisichella est 6e. A Silverstone, l'espagnol signe un hat-trick quand son équipier est 4e. Au Canada, nouvelle perf' d'Alonso avec victoire et pole, Fisico parti 2e est 4e. A Indianapolis, Fisichella est 3e et Alonso 5e. En France l'espagnol est 2e, Fisico, 6e. En Allemagne, Alonso est 5e, Fisichella 6e.

En Hongrie où Button signe sa première victoire, aucune Renault n'est à l'arrivée. En Turquie Alonso et Fisichella font 3 et 6. En Italie, seul Fisichella marque les point de la 4e place. En Chine Alonso signe la pole devant son équipier mais ils sont devancés mar Schumacher à l'arrivée. Alonso signe le meilleur tour en course. Au Japon, Alonso signe la victoire et le meilleur tour, Fisichella est 3e. Enfin au Brésil, est 2e, Fisichella 6e.

Au championnat, Alonso est champion, Fisichella est 4e. Renault remporte son 2e titre de suite.

Commenter cet article