Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 3, la référence (1995-1998)

Publié le par Benjamin

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 3, la référence (1995-1998)

Nous avons vu les deux premières phases de Renault en F1, maintenant nous arrivons à la période de consécration absolue pour Renault en tant que motoriste.

En 1995, le moteur Renault est toujours monté sur les Williams. Mais en plus de Williams, Benetton, 2e en 1994 avec un moteur Ford, passe chez Renault. Il faut noter que cette année là, les moteurs passent à 3L maximum.

Williams aligne toujours Hill et Coulthard sur ses FW17. Benetton aligne Schumacher et Herbert sur les B195.

Au brésil, la première course de l'année, Hill signe la pole devant Schumacher. Au final c'est Schumacher, crédité du meilleur tour qui l'emporte devant le britannique. En Argentine, c'est Coulthard qui signe la pole, devant Hill et Schumacher. La course est remportée par Hill, Schumacher, auteur du meilleur tour est 3e, Herbert 4e. A Imola, c'est Schumacher qui signe la pole, mais Hill remporte la course, Coulthard est 4e. A Barcelone, Schumacher signe une nouvelle pole. Cette fois il ira jusqu'à la victoire devançant Herbert pour le doublé. Hill, 4e est crédité du meilleur tour.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 3, la référence (1995-1998)

A Monaco, Hill signe la pole devant Schumacher et Coulthard. En course, Schumi gagne devant Hill, Herbert est 4e. A Montreal, Schumacher part en pole devant Hill et Coulthard. En course, c'est Alesi sur Ferrari qui s'offre la seule victoire de sa carrière et surtout la seule victoire non-Renault de 1995. Schumacher est 5e avec le meilleur tour. En France, Hill devance Schumi et Coulthard en qualif. En course, Schumacher devance les deux Williams, Hill 2e, Coulthard 3e.

A Silverstone, Hill signe la pole devant Schumi et son équipier. Hill (meilleur tour en course) et l'allemand s'accroche en course, laissant Herbert gagner la course, Coulthard est 3e. A Hockenheim, la grille est la même devant. Mais Hill abandonne, Schumacher gagne devant Coulthard, Herbert est 4e.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 3, la référence (1995-1998)

En Hongrie, Hill part en pole devant son équipier, Schumacher est 3e. Hill signe également victoire et meilleur tour, Coulthard est 2e, Herbert 4e. En Belgique, les Renault sont dépassés en qualification. Ce qui n'empèche pas Schumacher de gagner devant Hill. Coulthard signe le meilleur tour. En Italie, Coulthard signe la pole devant Schumacher. En course, c'est Herbert qui gagne. L'écossais part de nouveau en pole à Estoril devant Hill et gagne la course (en signant le mielleur tour) devant Schumacher et Hill.

C'est encore la même grille au Nurburgring. Schumacher signe le meilleur tour en course et la remporte. Coulthard est 3e, Herbert 5e. Au GP du pacifique, c'est encore les trois mêmes larrons dans le même ordre qui dominent les qualifications. En course, Schumi gagne devant Coulthard et Hill. Herbert est 6e.

A l'issu de ce grand prix, Schumacher est déjà champion.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 3, la référence (1995-1998)

Au Japon, Schulacher signe la pole, le meilleur tour en course et la victoire. Herbert est 3e. Enfin en Australie, sur la ligne de départ, Hill devance Coulthard et Schumacher. Hill signe également le meilleur tour en course et la victoire.

Aux championnats, Benetton est premier devant Williams. Schumacher est champion devant Hill et Coulthard, Herbert est 4e.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 3, la référence (1995-1998)

Pour 1996, ça bouge. Schumacher est parti chez Ferrari avec Ross Brown et Rory Byrne, les pères de la B195. Coulthard est parti chez Mc Laren, et Herbert chez Sauber.

Benetton fera mener ses B196 par les deux anciens Ferraristes, Jean Alesi et Gerard Berger. Chez Williams, c'est Jacques Villeneuve, fils de Gilles, qui prends le second baquet, auréolé de son titre en Champ Car et de sa victoire aux 500 miles d'Indy.

Le "rookie" frappe d'entrée en signant la pole en Australie devant Hill. En course, c'est l'inverse, Hill est 1er devant Villeneuve, crédité du meilleur tour en course. Berger et sa Benetton sont 4e. Au Brésil, Hill part de la pole, signe le meilleur tour en course et la victoire. Alesi est 2e. En Argentine, Hill signe pole et victoire, Villeneuve est 2e, Alesi 3e. Au Nurburgring, Hill signe pole et meilleur tour mais c'est Villeneuve qui s'adjuge son premier succès en F1, Hill est 4e.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 3, la référence (1995-1998)

A Saint Marin, Hill parti 2e signe meilleur tour en course et victoire, Berger est 3e, Alesi 6e. Sous le déluge de Monaco, même Hill parti 2e ne peut finir. En Espagne, Hill part en pole, mais abandonne. La Ferrari de Schumacher gagne devant Alesi et Villeneuve. Au Canada, Hill et Villeneuve partent de la première ligne et arrivent dans cet ordre devant Alesi. En France, les Renault sont à la fête. Hill gagne devant Villeneuve, auteur du meilleur tour, suivent Alesi et Berger.

En Grande Bretagne, Hill signe la pole mais abandonne laissant la victoire à Villeneuve devant Berger. En Allemagne Hill domine, pole, meilleur tour et victoire devant Alesi et Villeneuve. En Hongrie, c'est le québecois qui gagne devant Hill auteur du meilleur tour.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 3, la référence (1995-1998)

En Belgique, Villeneuve part en pole devant Hill. Villeneuve finit 2e, Alesi 4e, Hill 5e, Berger 6e. En Italie, Hill part en pole mais seul Alesi marque des points avec un moteur Renault. Au Portugal Hill part devant Villeneuve et Alesi. A l'arrivée, c'est pourtant Villeneuve qui l'emporte devant le britannique, Alesi est 4e, Berger 6e. Enfin au Japon, Villeneuve signe la pole devant son équipier. En course, c'est pourtant Hill qui gagne, Berger est 4e.

Aux hampionnats, Hill est champion, devant Villeneuve. Alesi est 4e, Berger 6e. Williams est large champion et Benetton échoue 3e à 2 points de Ferrari.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 3, la référence (1995-1998)

Hill part néanmoins chez Arrows pour 1997. Il est remplacé par Frentzen chez Williams tandis que Berger et Alesi sont reconduits chez Benetton. Villeneuve, est le grand favoris pour le titre.

A Melbourne, Villeneuve signe la pole devant Frentzen. Les deux abandonnent Berger finit 4e. Nouvelle pole du canadien au Brésil, cette fois-ci il gagne avec le meilleur tour, devant Berger, Alesi est 6e. En Argentine, nouveau Hat Trick de Villeneuve, Berger est 6e. A Imola le québecois signe la pole mais abandonne laissant à son équipier la victoire et le meilleur tour, Alesi est 5e.

A Monaco, c'est Frentzen qui signe la pole. Mais les Williams abandonnent laissant la victoire à Schumacher. En Espagne, Villeneuve l'emporte en partant de la pole, Alesi est 3e. Pas d'exploit au Canada, Frentzen est 4e, mais Alesi est 2e. En France Frentzen est qualifié 2e et finit la course à la même place derrière Schumacher, Villeneuve est 4e, Alesi 5e.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 3, la référence (1995-1998)

En Grande Bretagne, Villeneuve signe pole et victoire, devant Alesi et Wurz (qui remplace Berger). En Allemagne c'est Berger et sa Benetton qui sont à la fête. A la clé : Pole, Victoire et meilleur tour. Alesi est lui 6e. En Hongrie, nouvelle victoire de Villeneuve, le meilleur tour en course est au crédit de son équipier. A Spa, Villeneuve parti de la pole signe le meilleur tour en course mais ne fait pas mieux que 5e. Frentzen est 3e, Berger 6e.

En Italie c'est Alesi qui signe la pole. Il échoue néanmoins 2e derrière Coulthard. Frentzen est 3e, Villeneuve 5e. En Autriche, c'est Villeneuve qui rafle pole, victoire et meilleur tour. Son équipier est 3e. Au Nurburgring, Villeneuve gagne devant Alesi, Frentzen (meilleur tour) et Berger.

Au Japon, Villeneuve est disqualifié, malgré sa pole. Frentzen finit 2e avec le meilleur tour, Alesi est 5e.

Histoire de course(s) : Renault F1 partie 3, la référence (1995-1998)

Le dernier grand prix de 1997 est le dernier de Renault en tant que motoriste en nom propre (le bloc s'appelera Mecachrome et Supertec par la suite). C'est aussi un week end particulièrement spectaculaire.

Villeneuve arrive avec un point de retard sur Schumacher. En qualifications, Schumacher, Villeneuve et Frentzen réalisent le même temps au millième près. Villeneuve est le premier à réaliser le temps, il part donc de la pole devant les deux allemands.

En course, c'est Schumi qui s'envole en tête. Frentzen qui a pris le meilleur sur son équipier, le laisse passer. Le canadien remonte donc sur Schumi, tandis que Frentzen bloque les autres concurents. Quand Villeneuve arrive sur Schumacher, il tente de le doubler. L'Allemand ferme la porte violemment. Il abandonne. La voiture de Villeneuve étant endommagée, il ralentit pour marquer au moins le point de la 6e place qui lui donnerait la victoire. Il finit 3e derrière les Mc Larens. Frentzen est 6e, Berger 4e.

Au Championnat pilote, Schumacher est même disqualifié pour son mauvais geste. Villeneuve est donc champion devant son équipier. Alesi est 4e, Berger 5e. Williams est champion constructeur, Benetton est 3e.

Renault reviendra en F1 plus tard. Mais c'est pour une autre fois.

Commenter cet article

obat kutil kelamin Ampuh 21/09/2015 08:54

I read few articles on this site and I think that your web blog is real interesting and Power to the People of excellent information.
Keep up the excellent work