Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar

Publié le par Benjamin

Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar

Le Dakar est le rallye raid par exellence. Reconnu dans le monde entier, ses images à couper le souffle ont fait le succès de cette course atypique.

Pour beaucoup de constructeurs, ce rallye est un lieu privilégié pour montrer son savoir-faire. Même si l'on connaît les multiples succès des japonais, les constructeurs français ont souvent été engagés sur le Dakar.

A la clé un palmarès remarquable : 11 victoires au général,

Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar

En 1979 pour le premier Rallye, couru de Montlhéry à Dakar, on compte un bon nombre d'engagés français, le plus souvent sur des voitures préparées par leurs soins.

Ainsi on trouve à la 5e place du classement une 4L Sinpar (4x4), celle des frères Marreau. 2e au classement du véhicule français, Chamagne et Therage 70e au général avec leur Peugeot 504. Juste dérrière à la 74e place, André et Puyfoulhoux avec une Peugeot 404 plateau. Et enfin, derniers au général, Bouille et Morel avec une Renaul 5.

Parmis les abandons, des modèles connus : Une talbot Rancho, une seconde 404 plateau, 3 504 break, une seconde Renault 5, une Citroën Dyane, une Renault 12 break, une Renault 30, une seconde 4L, deux autres 504 et des Citroën GS, CX et DS.

Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar
Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar

En 1980, le parcours change mais pas les villes de départ et arrivée. Ainsi au bord du lac rose, les frères Marreau amène leur 4L à la 3e place du général au milieu d'une armada de Range Rover V8 et de Volskwagen Iltis.

2e véhicule Français à la 13e place, Cotel et Corbetta avec leur V6. 33e Neyrial et Fourniol avec une Peugeot 504. Ensuite aucune autre à l'arrivée. On trouve cette année là Peugeot 404, 504, une 504 coupé, Citroën DS, une Traction (!) des CX berlines et break, une Renault 5 6x6 (!!!), Renault 12.

Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar
Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar

En 1981, toujours Paris à Dakar.

Le premier véhicule français est le buggy Cotel, propulsé apr un V6 PRV de Cotel et Corbetta, qui avec ses deux roues motrices est 2e au général. 16e Luc et Alessandrini avec une Citroën CX.

Parmis les abandons, une Renault Rodeo, trois R30, trois 4L, deux R12 et une R20 Turbo (frères Marreau), quatre Citroën CX, des Peugeot 504, une Panhard 24 CT (!!), une Talbot 1610, une Alpine A310.

Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar
Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar

En 1982, cocorico. Les frères Marreau font gagner leur Renault 20 Turbo. Leurs coéquipiers Vaills et Chanteux sont 17e. 49e, Marty et Cazalot ont eux choisi une 504 Dangel tandis que 9 autres abandonnent.

Parmis les abandons on trouve aussi une Citroën Visa, GSA, des Peugeot 504, 504 Coupé, 505, un Renault JP4, et 3 4L.

Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar
Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar

Pour 1983, la première voiture française est encore celle des frères Marreau avec leur R18 Proto. Puis 39e et 45e, les deux Peugeot Dangel de Guarato, Smulevici et Tonnelline, Plante.

Parmis les abandons, des Buggys Cotel, d'autres Peugeot Dangel, des 504 "classiques", une 505, une antique Renault Prairie, une R18 Proto, une R18 classique, une R5, une Fuego, des Citroën CX, une GSA, un buggy 2Cv et un proto CX 4x4.

Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar
Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar

En 1984 maintenant, les frères Marreau sont 5e, loin de la 911 qui l'emporte, mais devant la seconde. 8e, Lacaze, Bouille avec une Citroën Visa. Billoret et Laroche sont 24e avec une seconde Visa, Michel et Prud'homme 35e avec une 504 Dangel. 63e Guarato et Smulevici toujours avec leur 504 Dangel, une troisième voiture est 87e avec Villard et Hernandez.

Dans les abandons, un Peugeot P4, des 504, une Renautl Fuego 4x4, une R30 4x4, une R18, une R20 Diesel, deux Jeep Renault, trois Buggy Cotel, Une Citroën CX, une GS, une visa une BX Proto.

Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar
Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar

Pour changer, en 1985, ce sont une nouvelle fois les frères Marreau qui parvienent à finir les meilleurs Français, 5e au général. Deuxième voiture Française, 27e au général, le Peugeot VP4 de Pasturel et Boin. Un deuxième est 51e avec Lutun et Oldra.

Dans les abandons, une Jeep Renault AMC, des Citroën Visa 1000 pistes, des protos GSA, 2Cv, BX, une Talbot 1510, une Peugeot 205 GTi, une 205 proto, d'autres VP4, des 504 Dangel et des Buggys Cotel.

Histoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au DakarHistoire de course(s) : Les constructeurs Français au Dakar

Jusque ici, on voit que bon nombre d'engagements ce sont fait avec des voitures privées et/ou semi-privées, avec des modèles très hétéroclites.

En 1986 le dakar va vivre un immense drame, mais on y reviendra dans un futur article.

Commenter cet article