Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire d'une marque oubliée : Georges Irat

Publié le par Benjamin

Histoire d'une marque oubliée : Georges Irat

La voiture de l'élite. Cela vous dit quelque chose ? Et bien c'était le slogan de la marque Georges Irat qui a opéré entre 1921 et 1953.

La société Georges Irat a été créée en 1921 par Georges Irat. La première voiture de l'entreprise fut une voiture à moteur quatre cylindres de 1 990 cm3 conçue par Maurice Gaultier un ancien ingénieur débauché chez Delage.

Cette première fabriquée dans les ancienes ateliers de Filtz et Grivolas à Chatou est construite avec des matériaux de première qualité. Car c'est le maître mot de cette voiture. On lui notera quelques particularité remarquables pour l'époque, telle qu'un faisceau éléctrique 12V, un allumage par Delco, un freinage aux 4 roues et des soupapes actionnées par culbuteurs. Cette voiture plutôt performante dépasse facilement les 100km/h.

En 1927 elle est suivie par la 6-A une six cylindres de 2 985 cm3. Ce moteur 7 paliers développe 80ch à 3750 tr/min. Une 6-B est construite l'année suivante avec un moteur porté à 3,6L. Le succès n'est malheureusement pas au rendez-vous, car ces moteurs sont trop lourds pour le chassis de la 2L.

En Janvier 1930 apparaît la 8-A doté d'un 8 cylindres Lycoming de 4L de cylindrée. Elle est assemblée dans une nouvelle usine à Neuilly. Seuls trois exemplaire sont produits avant que la cylindrée n'augmente à 4883 cc sur la 8-A3.

En 1933 c'est un 6 cylindres Lycoming de 2,5L qui s'installe dans la 6C1 carrossée par Saoutchick. Malgré cela la clientèle n'est toujours pas au rendez-vous.

Histoire d'une marque oubliée : Georges Irat

Les années 1930 sont dures pour la plupart des constructeurs français qui ferment les uns après les autres. Cette crise économique contraint Georges Irat à choisir une nouvelle orientation. Il s'associe donc avec Godefroy et Levecque, la société qui construit le moteur Ruby.

Les nouveaux roadsters et cabriolets propulsés par le 1100 ruby sont spartiates mais performantes. Elles atteignent les 100km/h et leur style moderne séduit. Elle est produite à 600 exemplaire en 4 années. En 1938 la calandre plate est remplacée par une calandre plus arrondie.

En 1939, une nouvelle voiture apparaît, équipée du 1911cc qui équipe la Citroën Traction. La voiture est beaucoup moins sportive mais de toute façon la guerre sonne la fin de son aventure, elle n'est pas reconduite en 1945.

Après guerre le plan pons empèche en effet Georges Irat de produire ses petites sportives. La marque s'arrète en 1953 après avoir constuit des petites voitures sous la marque DOG.

La Georges Irat à moteur Ruby. La bleue est d'avant 1938, la rouge porte la nouvelle calandre.La Georges Irat à moteur Ruby. La bleue est d'avant 1938, la rouge porte la nouvelle calandre.

La Georges Irat à moteur Ruby. La bleue est d'avant 1938, la rouge porte la nouvelle calandre.

Commenter cet article